Proches aidants : Poursuivre la mobilisation !

Les proches aidants jouent un rôle essentiel auprès des personnes vivant avec une maladie neuro-évolutive.

Les Bistrot Mémoire, qui accueillent depuis plus de 15 ans les personnes malades et les aidants, peuvent en témoigner.  Isolement, épuisement, l’aidance a des conséquences sur la vie quotidienne, notamment sur la santé.

Les Bistrot Mémoire constituent des espaces ressources pour les aidants : lieux de convivialité et de rencontre, au cœur de la cité, les Bistrot Mémoire, qui accueillent à la fois les personnes vivant avec des troubles cognitifs et leurs aidants, permettent aussi d’être soutenus par une équipe, d’accéder à de nouvelles ressources en termes de connaissances et d’informations. Ce sont là les multiples facettes du soutien que viennent chercher les nombreux aidants qui fréquentent la cinquantaine de Bistrot Mémoire existant aujourd’hui.

En France 8,3 millions de personnes accompagnent un proche malade en situation de handicap ou de perte d’autonomie. Le 6 octobre, la journée nationale des aidants est l’occasion de rappeler qu’au-delà de la diversité des profils, la situation de tous les aidants doit être mieux reconnue et mieux prise en compte.

A cet égard il convient de réaffirmer que les proches aidants, quelle que soit leur situation, ne peuvent se substituer aux aidants professionnels. Les proches aidants doivent pouvoir s’appuyer sur les aidants professionnels pour retrouver leur place de conjoint, d’enfant, d’ami.e …

Il est également important de rappeler que pour tous les aidants, tant l’accès à l’information que l’offre de répit devraient être améliorées. C’est pourquoi l’Union des Bistrot Mémoire espère que la future loi « grand âge et autonomie » saura se monter à la hauteur des enjeux, y compris concernant les aspects financiers qui ne sauraient se limiter à la seule indemnisation du congé de proche aidant.